Bol chantant népalais : Histoire, origine, utilisation et points d’achat en ligne

Le bol chantant népalais aussi appelés les bols tibétains, sont très utilisés lors des chants de cérémonies funéraires et pour des cultes dédier aux ancêtres. Ces bols sont très appréciés du point de vu de leurs tonalités qui est répandue et aimées des mélomanes. Voyons dans cet article, leur histoire, leur origine et tous les contours de ceux-ci.

D’où proviennent le bol chantant népalais et quelle est son histoire ?

Le bol chantant népalais aussi appelé « bol tibétain » est originaire de Tibet d’où le nom tibétain assigné à ces bols.

Il s’agit en réalité de cloches que l’on renverse pour en faire échapper le son à l’aide un maillet que l’on fait retentir à l’intérieur ou à l’extérieur.

Ils produisent alors un son très appréciés dans le monde bouddhiste à cause des valeurs thérapeutiques que confère ce son qu’ils émettent.

Plus que la satisfaction d’en jouer, ces bols procurent un véritable bien être restaurateur aux oreilles de ceux qui les écoutent et qui se laisse bercer pour eux.

Très importants dans leur culture, le bol chantant népalais est premièrement utilisé tel un instrument traditionnel dans de nombreuses écoles bouddhistes.

Principalement retrouvées dans les régions de l’Himalaya ; à ce nombre on peut citer Tibet, Népal, Bhoutan ; Ladakh.

Ainsi que l’Inde du nord, où elles sont plus utilisées dans des régions majoritairement bouddhistes pour des rites, lors de funérailles ou de cultes rendus aux ancêtres.

Quelles en sont les particularités ?

Dotés d’une forme assez particulière, les bols chantants sont faits d’un alliage de sept métaux différents qui ne sont pas choisis hasardeusement.

En effet, chaque métal à une concordance avec chacun des sept de ce qu’on appelle « chakra ».

Il serait aussi question de sept métaux faisant allusion à sept entités de notre système solaire.

Premièrement, il y a l’argent qui fait référence à la lune. Deuxièmement le cuivre, pour Vénus. Il y a également l’étain pour Jupiter, le fer pour Mars, et le mercure pour Mercure. Pour terminer l’or et le plomb qui font chacun respectivement allusion au soleil et à Saturne.

Comment les utiliser et comment s’en procurer ?

L’utilisation des bols chantant est plutôt simple et se fait de plusieurs façons différentes.

Vous pouvez frapper la partie extérieure du bol grâce à un maillet de bois ou d’une autre matière tel un gong pour en faire résonner le son.

Mais, vous pouvez aussi faire tourner lentement votre maillet à l’intérieur ou à l’extérieur du bol.

Cette merveille culturelle est encore disponible dans des pays comme le Népal pour une conception très traditionnelle.

Aussi en Chine et en Inde où la production est beaucoup plus modernisée.

Par ailleurs, vous pouvez commander votre propre bol via des sites internet qui proposent un large choix de bol chantant népalais.

Il y a plusieurs variétés de bol chantant népalais à découvrir dont le bol tibétain naturel, les bols tibétains Bhaktapur, les bols tibétains 7 métaux gravés.

Ou encore les bols tibétains Patan, le bol tibétain Shiny, le bol tibétain Jumkha, le bol chantant Om Sajan et de nombreux autres bols ainsi que les accessoires, dont le maillet, l’étui ou encore l’anneau support à des prix très abordables.

(46)